Interview de Flavien Le Rendu, Co-fondateur et Directeur général d’ornikar

Flavien Le Rendu, co-fondateur et directeur général d’ornikar, nous présente son entreprise et revient sur l’éligibilité du permis B au CPF ainsi que les changements que permettent cette dernière.

Ornikar, qu’est-ce que c’est ?

Créée en 2013, Ornikar est aujourd’hui la première auto-école de France avec plus de 1 500 000 utilisateurs et 140 salariés.

Notre plateforme permet aux candidats d’obtenir leur examen du code de la route en ligne et de réserver des leçons de conduite dans plus de 1 000 villes en France, avec 1 500 enseignants de la conduite diplômés d’Etat. Nous proposons également depuis septembre une offre d’assurance auto pour les jeunes conducteurs afin d’avoir un réel impact sur la sécurité routière en France en les accompagnant après le permis de conduire​.

À l’international, Ornikar est aujourd’hui présent en Espagne, sous la marque Onroad, ​et de nouveaux pays ouvriront dans les prochains mois avec pour objectif de devenir le leader européen de l’accès à la mobilité et de la sécurité routière.

Qu’est ce qu’a changé l’éligibilité d’Ornikar au CPF ?

Le financement du permis B a toujours été plus ou moins un frein à son obtention. En proposant un permis de conduire 35% moins cher que la moyenne en France depuis sa création, Ornikar vise à démocratiser son obtention et à le rendre plus accessible. Le CPF répond en partie à ce problème de financement puisque les candidats éligibles n’ont pas besoin de débourser 1€ de leur poche pour financer leur permis de conduire, sous réserve que leur démarche contribue à la réalisation d’un projet professionnel ou favorise la sécurisation de leur parcours professionnel, et que leur solde CPF le permette.

Le financement CPF était une demande de longue date de nos utilisateurs. Ils n’avaient pas forcément les moyens de financer leur formation et sont donc ravis de cette nouvelle option. Nos premières offres sur Mon Compte Formation ont été publiées début décembre 2020, quasiment 1 an jour pour jour après le lancement de la plateforme de la Caisse des Dépôts. Nous avons jusqu’à ce jour déjà plus de 2 000 demandes de financement de permis B !

Quelle est votre vision de l’avenir du CPF ?

Le CPF est la voie royale pour le financement de la formation professionnelle et c’est un dispositif unique au monde. L’ouverture des abondements en co-construction va permettre à un nombre croissant de candidats de se former grâce à un financement plus important de la part des organismes financeurs et des entreprises. Aujourd’hui, seuls 10 millions de comptes CPF ont été activés. C’est à peine plus de 25% du potentiel des 38 millions de comptes. Il y a donc encore du chemin à parcourir pour rendre le CPF incontournable chez les Français éligibles et ainsi booster davantage la formation professionnelle.

Chez Ornikar, nous allons diversifier les forfaits que nous proposons aux candidats intéressés par ce dispositif avec différents packs d’heures de conduite, afin de nous adapter à la situation de chacun. Nous allons également communiquer sur ce mode de financement disponible, chose que nous n’avons jusqu’à présent pas fait.
Enfin, il est également essentiel pour nous que Mon Compte Formation puisse évoluer et s’adapter régulièrement aux besoins des organismes de formation.

mm

Simon

Digital Marketing Manager de Lingueo, Simon est le couteau suisse de l'entreprise. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *