Interview de Patrice Omnes, Directeur Général d’OPCO Mobilités

Patrice Omnes, Directeur Général d’Opco Mobilités revient sur les actions menées par l’Opco Mobilités durant la première période de confinement et sur celles en cours pour soutenir les entreprises dans cette crise sanitaire et économique dûe au covid 19.

Quelles ont été les principales demandes ou attentes des entreprises durant la première période de confinement ?

Nous avons réalisé une étude en juin 2020 intitulée « état des lieux et perspectives de l’emploi et de la formation dans les branches des entreprises de la mobilité » auprès d’un échantillon de 1743 entreprises.

A la question « en termes RH, quelles sont vos principales préoccupations d’ici la fin de l’année ? », trois thématiques ressortent particulièrement :

  • Le maintien des emplois au sein de l’entreprise, qui se traduit souvent par un gel des embauches ;
  • Dans une moindre mesure des besoins en recrutement subsistent (création de poste ou remplacements à la suite de départs)
  • La mise en œuvre du plan de formation, notamment la réalisation des formations obligatoires.
Entretien avec Patrice Omnes Directeur général de l'Opco Mobilité

Dans les entreprises de 300 salariés et plus, on remarque également une forte préoccupation concernant l’organisation du travail et des activités à court terme pour répondre à la situation dans l’urgence et à plus long terme pour intégrer de nouveaux modes de travail, gestion des équipes, polyvalence, diversification des activités et des métiers…

Il est important de noter que beaucoup d’entreprises ont déclaré ne pas pouvoir encore se projeter sur les sujets RH par manque de visibilité. Elles s’interrogent principalement sur la reprise et la stabilisation de leur activité.

Comment avez-vous pu vous mobiliser pour les accompagner ? Quelles solutions leur avez-vous proposées ?

Entretien avec Patrice Omnes Directeur général de l'Opco Mobilité - © Opco Mobilités

La mission d’Opco Mobilités a été, et est toujours, de soutenir l’ensemble du dispositif de formation professionnelle, les entreprises et leurs salariés. Aussi, des actions ont été mises en place lors du 1er confinement, qui bien sûr perdurent aujourd’hui, qui continuent à produire leurs effets et s’inscrivent totalement dans l’accompagnement et la proposition de solutions à « nos » entreprises.

En termes de financement, les entreprises et les prestataires de formation ont été informés des modalités de gestion dématérialisées. La bascule vers le nouveau système s’est faite rapidement. Les dossiers en stock ont été traités et financés. En un mois de confinement, nous avons décaissé plus de 40 millions d’euros. Il n’y a pas eu de rupture de prise en charge.

Les processus de prise en charge ont été adaptés pour favoriser le basculement vers des formations en e-learning. Des livrets synthétiques de prise en charge pour chaque branche de l’Opco ont été réalisés et mis en ligne.

Nous avons déployé et assuré la gestion du FNE-Formation au profit des entreprises en activité partielle. Enfin, des marchés importants relatifs à la POEC et la GPEC ont été instruits et notifiés pour un démarrage rapide des opérations de formation des demandeurs d’emploi et d’accompagnement des entreprises dès que cela sera possible.

Informations, soutien à la formation et financement des formations 

Nous avons donné la priorité à ces services en créant des espaces dédiés sur notre site internet  :

  • Un fil d’actualités et d’informations : relayé via les réseaux sociaux et les délégations régionales, pour que les entreprises, les organismes de formation, les stagiaires et les apprentis retrouvent toutes les informations régulières et actualisées en fonction de leur situation. Par exemple : quelles sont les nouvelles modalités de mise en œuvre du FNE applicables à partir du 1er novembre.
  • Un espace dédié « Formations en ligne » consacré aux formations elearning qui est actualisé en permanence. Cet espace a pour objectif d’apporter aux entreprises un service simple et efficace dans la recherche et le choix de ce type de formations. Il offre la possibilité de trouver la bonne formation et de vérifier les modalités de prises en charge possibles.

Avec cette 2e période de confinement, quelles sont vos actions prioritaires à destination des entreprises et de leurs salariés ?

Il s’agit de poursuivre ces missions d’information et d’accompagnement sur les conséquences de cette période pour les entreprises, les organismes de formation et les CFA mais également apporter des réponses concrètes avec, par exemple, une offre de formation 100 % financée par Opco Mobilités : M-Compétences.

Élaborée à la suite de l’étude menée en Juin 2020 auprès des entreprises de la mobilité, cette offre sur-mesure se décline en 4 formations permettant aux salariés de monter en compétence sur les thématiques suivantes :

  • Devenir référent sanitaire,
  • Déployer le télétravail dans l’entreprise,
  • Manager des équipes à distance,
  • Développer la relation client à distance.

 D’une durée allant de 4 à 12 heures, ces formations sont réalisées intégralement à distance avec un accompagnement individuel de chaque participant.

Ce plan de formation collective a été développé pour faire face aux défis posés par la crise sanitaire, avec pour objectif d’apporter des solutions concrètes et « clés en main » aux entreprises comme aux salariés de la mobilité.

Sandrine

Spécialiste des politiques d'emploi et de formation. Ancienne chef de projet éditorial du Carif IDF puis Responsable Com' Multimédia de Défi métiers. En savoir plus sur l'auteur de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *